E-mag Juillet 2015

Hydramax

Chauffe-eau thermodynamique : l’habitat collectif aussi!

Si le chauffe-eau thermodynamique connait un fort développement en logement individuel, son utilisation pour la production d’eau chaude sanitaire collective est aujourd’hui plus confidentielle. Pourtant les solutions existent et sont aujourd’hui en plein développement.

Maîtriser la consommation énergétique de la production d’eau chaude d’un bâtiment collectif peut passer par l’emploi des énergies renouvelables. Alternative au chauffe-eau solaire, le chauffe-eau thermodynamique récupère les calories de l’air pour les transmettre à l'eau chaude sanitaire. Avec des COP (coefficient de performance), système annuels moyens de l’ordre de 3 à 3,5, l’économie d’énergie annuelle sur le poste de production d’eau chaude sanitaire peut aller jusqu’à 60%.

Le système se compose d’un générateur, d’un échangeur et d’un ballon. La différence avec les systèmes traditionnels étant que le générateur est une pompe à chaleur.


Contraintes d’installation

La principale difficulté concerne l’implantation de l’unité extérieure, qui doit satisfaire à des contraintes acoustiques, esthétiques et techniques. « Chez Atlantic Guillot, nos solutions conviennent à la grande majorité des bâtiments. Il faut principalement faire attention à ce que l’unité extérieure puisse bénéficier du débit d’air minimum préconisé et qu’elle ne soit pas trop loin de la chaufferie pour ne pas avoir de liaisons frigorifiques trop longues. Concernant le bruit, notre système est l’un des plus silencieux du marché», souligne Christian Bonnet, Chef de Groupe Marketing Produits Collectifs pour Atlantic Guillot.

Gymnase, école, logements collectifs… Le chauffe-eau thermodynamique convient à tous types de bâtiments. Selon la quantité des besoins en ECS, une ou plusieurs pompes à chaleur air extérieur/eau peuvent être utilisées. « En installant jusqu’à trois PAC en cascade, il est possible de couvrir l’ensemble des besoins de 120 logements», indique ainsi le spécialiste d’Atlantic Guillot. Un ou plusieurs ballons de stockage d’ECS peuvent également être nécessaires selon les besoins et les contraintes d’encombrement. Leur capacité varie de 500 à 3000 litres.


Appoint et régulation nécessaires

Pour la régulation, il est recommandé de réchauffer les ballons en période nocturne. L’objectif est, non seulement de bénéficier des tarifs heures creuses, mais aussi de maximiser les économies d’énergie, puisque un seul réchauffage offre de meilleures performances que de multiples relances durant la journée. « Nos pompes à chaleur sont ainsi équipées d’une régulation spécifique qui permet également de procéder à une charge progressive du ballon qui minimise encore les consommations », précise Christian Bonnet.

Les chauffe-eau thermodynamiques fonctionnent sur de larges plages de températures, mais peuvent nécessiter un appoint dans certaines conditions. Cet appoint peut être hydraulique (une chaudière ou un préparateur d’ECS indépendant), ou électrique (des résistances électriques placées à l’intérieur du ballon de stockage). « Dans notre offre, il s’agit de l’Hydramax gaz d’Atlantic-Guillot pour le premier, et de l’Hydrapac d’Atlantic pour la solution avec appoint électrique » ajoute ce dernier.

La mise en œuvre de ces produits est simplifiée puisque l’installation est livrée prête à être raccordée. Quant à la maintenance, elle est équivalente à celle d’une simple PAC.


Aurélie Cheyssial ©AdC-L’Agence de Contenu

Consulter la page Hydramax Gaz