Certification HQE Bâtiment Durable : de l’environnement au développement durable

HQE
Nouvelles thématiques, approche globale de la performance, services étendus, meilleure prise en compte de la qualité de vie des occupants et plate-forme en ligne : Certivéa a présenté fin octobre, sa nouvelle certification « HQE Bâtiment Durable ».

Le 27 octobre dernier, Certivéa, organisme de certification HQE* pour les bâtiments tertiaires, a dévoilé sa nouvelle certification. Baptisée « HQE Bâtiment Durable », elle s’appuie sur le cadre de référence du bâtiment durable de l’Association HQE - France GBC 1. « Avec la référence HQE, nous indiquons notre attachement à la marque HQE et continuons à la promouvoir en France et à l’international. Elle est, à ce jour, la troisième certification au plan mondial », explique Patrick Nossent, président de Certivéa.

Offre de service 

Cette nouvelle offre est composée d’un ensemble de services – évaluation, certification, benchmark, etc. –, qui permet aux acteurs du secteur du bâtiment et de l’immobilier de conduire une démarche continue de progrès dans le sens du développement durable. C’est là l’une des grandes évolutions de la certification : « Nous passons de la notion d’environnement à celle, plus globale, de développement durable. Au-delà de la certification, nous mettons aussi en place un ensemble de services. Par exemple, une plate-forme en ligne, avec la possibilité, sur abonnement, d’auto-évaluer en ligne son bâtiment sur tout ou une partie des thèmes du référentiel. Nous mettons aussi en place des formations dédiées pour se familiariser avec cette nouvelle certification ».



Thématiques nouvelles 

Construite pour les maîtres d'ouvrage, les promoteurs, les investisseurs, les gestionnaires et les utilisateurs, l’offre est structurée autour de quatre engagements traités de façon équilibrée : le respect de l’environnement, la qualité de vie, la performance économique et le management responsable. Cette approche conduit à la prise en compte de thématiques nouvelles. Au plan de l’économie par exemple, la certification s’intéresse désormais aux économies de charges et à la contribution du bâtiment à la dynamique économique locale. Sur l’aspect qualité de vie, de nouveaux thèmes liés aux services et à la sécurité sont renseignés. Sur l’aspect environnemental, la certification prend en compte l’impact du bâtiment sur l’ensemble du cycle de vie, un critère qui anticipe la future réglementation.


Quatre niveaux d’évaluation 

Enfin, le nouveau système d’évaluation est calqué sur celui de l’étiquette énergétique, soit une échelle de A à F. Les bâtiments neufs doivent obtenir au moins la note C pour prétendre à la certification. Et contrairement à d’autres référentiels, l’évaluation ne débouche pas sur une note mais sur un profil à quatre niveaux : exceptionnel, excellent, très performant et performant. 



* Certivéa est l’opérateur exclusif HQE™ en France pour les bâtiments tertiaires, les projets d’aménagement et les infrastructures durables. Son offre est portée à l’international via sa filiale Cerway. L’association HQE - France GBC est propriétaire de la marque HQE.