Le bon rapport qualité-prix est ce que nous regardons en premier

Les professionnels de chaufferie collective de la ville de Conflans Sainte Honorine ont des attentes bien particulières
Jean-Marc Talba, agent de maîtrise service chauffage de la ville de Conflans-Sainte Honorine, a en charge la gestion du parc de chaudières de la ville. Qu’attend-il d’une chaufferie collective ? Il Ce technicien expérimenté nous répond.

Vous êtes agent de maîtrise de la ville de Conflans-Sainte Honorine. Pouvez-vous nous décrire votre parc ? 

JMT : Nous avons un parc d’une soixantaine de chaudières, gaz pour la plupart d’entre elles, avec des puissances installées qui s’échelonnent de 40 kW pour les plus petites à 380 kW pour les plus grosses. En moyenne, nos chaudières ont dix à quinze ans. Quelques-unes d’entre elles sont très anciennes (1982) et fonctionnent encore très bien. Bien sûr, nous avons une politique de renouvellement de notre parc et régulièrement nous investissons dans des chaudières neuves. Car même si les anciennes fonctionnent encore très bien, elles ne sont plus adaptées au niveau des consommations d’énergie.   


Justement quelles sont vos attentes par rapport à vos prestataires ? 

JMT : La première des choses, c’est un bon rapport qualité-prix. C’est la base. Ensuite pour moi, un appareil efficient doit être fiable, consommer peu d’énergie, être simple à installer et être équipée d’une régulation avec sonde extérieure. C’est très important pour nous de pouvoir réaliser une gestion fine à la demande, en fonction du type de locaux. Par exemple, lancer automatiquement le chauffage d’une école une heure avant l’arrivée des enfants et en fonction des températures intérieure et extérieure. 


Y a-t-il d’autres paramètres ? 

Oui, l’entretien. Il est capital pour que le matériel fonctionne correctement et réponde à nos attentes. A Conflans, nous avons une politique d’entretien très importante. Chaque année après la période de chauffe, toutes nos chaudières sont démontées, nettoyées et remises en service avec test de ventilation, analyse de la combustion pour être sûr que nous avons le volume d’air adéquat. C’est cette politique qui nous permet d’avoir un parc à la hauteur.